Du plus ancien au plus récent

La plus ancienne peinture que j’ai faite

J’avais 6 ans, je m’en souviens… La maîtresse m’avait prit le pinceau et je n’avais pas fini, cela ne m’avais pas plus du tout !!! J’espère qu’elle est bien morte…

Je n’ai jamais pu terminer, aujourd’hui je reprend le pinceau et je réalise ce que je voulais faire à l’époque… en 1971

Sauf que je n’ai pas réussi, il va falloir que je travaille encore et encore pour atteindre ce degré d’abstraction..

Continuer la lecture de « Du plus ancien au plus récent »

La peintre qui disparaît

Après son échec artistique et sentimental, Cissy disparaît soudainement…

L’amicale, toujours occupée à peindre des petits toutous, des petits chatons roses, des petits trucs tout doux pour les cuisines de ces da-dames.

Continuer la lecture de « La peintre qui disparaît »

Un voyage à Paris

L’australopithèque smartphoneur du 21em siècle est courbé sur son téléphone.

TGV 8180 pour Paris 40 minutes de retard

Il échappe ainsi au regard des autres qui lui renvoient sa propre condition de singe miséreux se traînant pour trouver de quoi se loger et manger.

SNCF, doux représentante du déclin de notre système, tes grèves, tes retards techniques sont autant de signes de l’incompétence de tes enfants assistés, confortés dans leur bon droit.

Continuer la lecture de « Un voyage à Paris »

Une façon de faire

Dessiner dans le désert

La bande dessinée est un luxe solitaire, elle est à peine perceptible dans un internet saturé d’images.


Seul avec un bout de papier et un crayon, le dessinateur est assis sur une route de sable qui mène vers ses émotions.

Un long chemin l’attend pour aboutir au dessin final, c’est comme une traversée du désert…

Continuer la lecture de « Une façon de faire »

Télévision locale chez les peintres

Ça y est ! Enfin la gloire ! Les journalistes de la télévision arrivent pour interviewer le petit peintre !

Toujours un grand moment dans la vie d’un peintre : l’interview.

Une partie du cerveau explose, l’autre moitié tente de garder le contrôle. On observe alors plusieurs phénomène possibles:

Continuer la lecture de « Télévision locale chez les peintres »

Le rose tue

Aujourd’hui les filles, on va peindre qu’avec des camaïeux de rose, tu veux ma mort ou quoi ?

Exercice de peinture qui consiste à peindre avec seulement quelques tubes. Cela ressemble à devoir faire une randonnée uniquement avec le petit doigt. Et pourquoi ne pas peindre un chaton par dessus le marché et là, dégoulinante de guimauve je finirais de mourir.

Continuer la lecture de « Le rose tue »

Quel Zombie êtes vous ?

Savez-vous quel mort-vivant vous êtes ?

Une question que se posent peu de gens, et pourtant nous sommes tous des zombies potentiels. Saurez-vous reconnaitre votre type?

Il est saisissant de voir les gens errer sans fin en ignorant leur condition.

Continuer la lecture de « Quel Zombie êtes vous ? »

Comique en absurdie

L’humour absurde, thermomètre hermétique.

La mort n’est pas une banane, l’absurdité d’une mise en abîme d’une banane non létale devant la mort.

1984, Lors d’un meeting avec les hauts dirigeants français d’IBM, mon père, debout, le verre à la main commence à raconter sa blague devant l’assistance attablée.

« Deux hippopotames se prélassent dans la boue… Il fait chaud… L’un d’entre eux soupire…soupire… »

Mon père fait durer cette description, les cadres supérieurs français écoutent en attendant avec impatience la chute qu’ils espèrent grivoise, salée, gauloise.

Continuer la lecture de « Comique en absurdie »

Trous de mémoire

Je l’avais sur le bout de la langue…


Le fonctionnement du cerveau est assez étonnant, les mots qui nous échappent parfois seraient le résultat d’une partie de cerveau qui boucle sur une consonance phonétiquement proche.

Ainsi, l’on entend souvent quelqu’un dire : « Ha, j’ai ce mot là en tête, mais ce n’est pas ça »

A partir de là vous voilà contaminé également par cette musicalité du mot,

Continuer la lecture de « Trous de mémoire »