Jeux de rôle sur table

Cette activité sociale revient à la mode.

Le bonhomme est transformé en lutin
Méfions nous des vraies sorcières

Les joueurs parlent de JDR et s’ensuivent vocabulaire,  accessoires, depuis les dé20 (dé à 20 faces) jusqu’aux feuilles de rôles et abréviations diverses : PV (points de vies) RM (résistance à la magie)…

Si les premiers JDR furent inspirés de l’univers de Tolkien, avec D&D (donjon et dragon), très vite plein de thèmes se développèrent : Ambiance dans l’univers de Lovecraft avec la série Cthulhu etc…

Cette activité sociale bat son plein dans les années 80, elle permet de se rassembler, de se faire de vrais amis… puis viendra l’isolement avec les ordinateurs sans qu’on l’ai vu venir. Finalement comme les disques vinyles et autres éléments cycliques, les jeux de rôle reviendront à la mode.

Le JDR est tellement riche que l’on pourrait lui consacrer plusieurs ouvrages…

Sa communauté est encore nombreuse, même chez les plus jeunes.

Sa grande sœur s’appelle le GN, le jeu de rôle grandeur nature. Encore plus palpitant puisqu’il faut agir sois-même en costume dans un univers créé par tous les joueurs.

Un livre illustré lors des jeux de rôles grandeur nature

Auteur : Cissy

Née dans la jungle, elle affronte les rudes pluies de mousson au milieu des moustiques marécages et sangsues.

Laisser un commentaire